Tarier pâtre juvénile

Ce qui ne concerne pas l'identification
Avatar de l’utilisateur
Encantada
Messages : 785
Inscription : 13 sept. 2016, 16:23

Tarier pâtre juvénile

Messagepar Encantada » 16 juin 2019, 18:25

Tarier pâtre photographié ce jour dans les Landes.
Il s'agit me semble-t-il d'un juvénile, qui est donc né cette année.
Peut-on être plus précis dans la détermination de l'âge ?
Merci.
Amicalement
Didier
Pièces jointes
Tarier pâtre.JPG
Tarier pâtre.JPG (106.41 Kio) Consulté 324 fois
Pose ta question, tu seras idiot une seconde. Ne la pose pas, tu seras idiot toute ta vie. Albert Einstein

Avatar de l’utilisateur
Jean FRANCOIS
Modérateur
Messages : 9651
Inscription : 07 oct. 2012, 17:51

Re: Tarier pâtre juvénile

Messagepar Jean FRANCOIS » 16 juin 2019, 23:31

Bonsoir,
Encantada  : Peut-on être plus précis dans la détermination de l'âge ?
Non, c'est déjà pas mal de savoir que c'est un jeune de l'année.
Amicalement
JF

Avatar de l’utilisateur
Encantada
Messages : 785
Inscription : 13 sept. 2016, 16:23

Re: Tarier pâtre juvénile

Messagepar Encantada » 17 juin 2019, 09:23

Merci Jean.
Jean FRANCOIS  : c'est déjà pas mal de savoir que c'est un jeune de l'année.
En effet. :D
J'ai lu que 3 pontes avaient lieu respectivement fin mars-début avril, en mai et en juillet.
Je me demandais si le juvénile en question ne résultait pas nécessairement de la première ponte.

Par ailleurs, il est indiqué sur la fiche de l'oiseau:
 :Les races occidentales rubicola et hibernans sont sédentaires, toutes les autres sont migratrices en hiver à des latitudes plus méridionales.
Je prospecte toute l'année la même parcelle de jeunes pins de plusieurs ha dans les Landes.
J'y observe beaucoup plus de T. pâtres au printemps et en été qu'en hiver.
Il s'agit d'une appréciation subjective car je n'ai effectué aucun comptage, de surcroît limitée à une seule parcelle de jeunes pins, qui n'a bien entendu aucune valeur.
Pour autant je me demande si la diminution apparente des sujets observables est exclusivement due au changement de comportement en période de reproduction ou si elle est, à tout le moins pour partie, liée à une migration partielle de l'espèce.

En d'autres termes ma question est de savoir si, sous nos latitudes, rubicola est exclusivement sédentaire comme précisé sur la fiche ou s'il est partiellement migrateur. :?:

Amicalement.
Didier
Pose ta question, tu seras idiot une seconde. Ne la pose pas, tu seras idiot toute ta vie. Albert Einstein


Revenir à « Ornithologie générale »