Nikon Coolpix P1000

Livres, matériel observation/prise de vue.
Avatar de l’utilisateur
Encantada
Messages : 949
Inscription : 13 sept. 2016, 16:23

Nikon Coolpix P1000

Messagepar Encantada » 26 oct. 2018, 08:53

Possesseur d’un bridge NIKON Coolpix P 900, j’ai vainement attendu le retour d’expérience d’un utilisateur pour franchir le pas et acquérir le nouveau NIKON Coolpix P 1000.

Je vous livre ci-après mes impressions à chaud, après la toute première utilisation du NIKON Coolpix P 1000, en espérant que cela pourra aider certains dans leur choix d’un éventuel achat.

Je précise que je suis à peu près nul en photographie et que l’unique essai auquel j’ai procédé a été réalisé par temps clair dans des conditions de luminosité optimales. (Ce type d’appareil bruite très rapidement lorsque l’on monte dans les isos)

Aspect pratique :

Le choix d’un bridge repose en tout premier lieu sur son caractère nomade. On peut le transporter facilement, voyager en avion sans contrainte etc…S’agissant du NIKON Coolpix P 1000 nous sommes à la limite de ce qui est admissible en terme d’encombrement. Pour un bridge, il est très imposant et relativement lourd. Il est conseillé de le voir en magasin pour se rendre compte de ses dimensions hors normes et de son encombrement qui risquent de constituer un frein à l’achat.

Plusieurs améliorations par rapport au P 900 :

- La longueur focale (au format équiv. 35 mm) apparaît désormais dans le viseur. (Curieusement sur le P900 elle n’apparaît que si l’on utilise l’option focales fixes)
- Le bouton latéral qui commande le retour en arrière du zoom tant qu’il demeure enfoncé n’est pas réglable sur le P900, ce qui le rend peu pratique à l’utilisation. Sur le P1000, l’on a le choix entre trois types de retour : Long, moyen, court ce qui permet par exemple de resituer l’oiseau que l’on a perdu dans le feuillage et de le «re-zoomer» instantanément.
- Sur le P900 en mode « oiseau », l’appui sur la touche « OK » équivaut à 800 mm, sans possibilité de dérogation. Sur le P1000, le réglage par défaut est 500 mm, ce qui apparaît plus pratique car plus proche du champ naturel de vision de l’utilisateur. Ce réglage peut être modulé au choix de l’utilisateur.
- Le filetage pour fixer l’appareil sur un monopode ou un trépied n’est plus excentré comme sur le P 900, d’où un meilleur équilibre latéral, même si le poids est surtout à l’avant lorsque le zoom est déployé.
- Le format RAW est enfin accessible.
- La correction d’exposition peut se faire par la bague équipant l’objectif (réglage par défaut), ce qui est très pratique à l’utilisation, même si la bague n’apparaît pas assez ferme et que l’on risque de modifier par erreur l’exposition lors des toutes premières utilisations.
- Le viseur est très sensiblement amélioré.

Des regrets :

- Le mode « oiseau » n’est utilisable qu’en JPEG et n’accepte pas le format RAW.

- Le GPS a disparu, de sorte qu’il va falloir :
    Soit utiliser la liaison bluetooth avec un smartphone
      Soit utiliser un logiciel type « GeoSetter »
        Soit tagger les données IPTC pour indiquer le lieu de prise de vue

        - Le réglage « focales fixes » n’est toujours pas accessible en mode « oiseau », ce qui est dommage car la combinaison des deux commandes du zoom, l’une sur le dessus de l’appareil, assujettie aux focales prédéfinies et l’autre, latérale, totalement libre sur toute la plage focale, peut s’avérer intéressante en pratique.

        - L’autonomie de la batterie est insuffisante : Un peu plus de 300 photos au seul format JPEG avec une batterie neuve en pleine charge.

        A l’utilisation :

        - Autofocus : lors de l’unique essai auquel j’ai procédé, je me suis cantonné au mode prédéfini « oiseau ». J’ai eu l’impression au tout début que l’autofocus accrochait un peu moins facilement que sur le P 900, mais cela était probablement dû au faible contraste du sujet. J’ai ressorti le P 900 pour vérifier. Celui-ci accrochait aussi difficilement dans les mêmes conditions. A vérifier par la suite, mais les deux modèles doivent être sensiblement équivalents, étant précisé que sur le P 900, l’on pallie aisément la difficulté en jouant sur le mode de mesure de la lumière et sur les collimateurs.
        Par contre la mise au point se fait un poil plus lentement que sur le P 900 (qui est très rapide), mais c’est plus du domaine du ressenti que du quantifiable.

        - Stabilité : Maintenir l’appareil à main levée, sans support, avec le zoom déployé entraine des petites contraintes musculaires (et probablement plus de fatigue à la longue) : L’appareil est relativement lourd (1.5 kg) et la répartition des masses n’est pas équilibrée, le poids se trouvant à l’avant.
        Dans ces conditions, à la focale maxi (équiv. 3000 mm), sans support, à une vitesse de 1/500°, je craignais bien évidemment des flous de bougé.
        Je suis bluffé : Aucun tremblement dans le viseur, des photos parfaitement nettes !
        J’ai même l’impression, toute subjective, d’être plus stable qu’avec le P 900.

        - Qualité des photos : L’on est un cran au-dessus au niveau qualitatif par rapport au P 900.
        Bien sûr, l’on ne peut espérer des photos de la même qualité que celle que l’on est en droit d’attendre d’un appareil qui coûte quinze fois plus cher.
        Pour autant, les critiques que l’on lit ici ou là, émanant de professionnels qui n’ont même pas essayé l’appareil, et qui se réfèrent exclusivement à la taille (minuscule) du capteur, en posant pour a priori que « ça ne peut pas marcher » ne sont pas fondées.

        Lors de l’achat ce type d’appareil il faut savoir :

        - Qu’il s’agit d’un APN dédié à certaines utilisations spécifiques et fort heureusement, l’ornithologie en fait partie. A preuve, le symbole de l’oiseau qui figure sur le sélecteur de mode.

        - Que si, comme moi, vous privilégiez l’identification tout en cherchant à minimiser le risque de dérangement de l’oiseau, alors il s’agit de l’outil idéal.

        - Que les photos sont très correctes et même de qualité lorsqu’elles sont visionnées sur un écran d’ordinateur. Qui, à part les professionnels, édite aujourd’hui ses photos sur support papier en format A3 ?

        - Qu’une très longue focale, apporte un plus considérable à deux niveaux :
          Lors de la visée, il est par exemple très confortable de pouvoir focaliser le colli central sur la pupille de l’oiseau qui apparaît en gros plan dans le viseur.
            Lors de l’édition de la photo, l’oiseau ayant été pris en gros plan, celle-ci n’a pas besoin d’être affichée en taille réelle ni même souvent d’être croppée. Cela change tout et atténue considérablement les écarts qualitatifs avec des APN beaucoup plus onéreux, mais ce n’est jamais pris en compte par les critiques (j’allais écrire les contempteurs) professionnels.

            - Par contre, sur ce type d’APN, les possibilités de réglage et d’effets créatifs sont très limitées, quel que soit le mode utilisé.

            En définitive, en achetant un bridge de ce type, il faut avoir conscience que l’on fera des photos de qualité et parfois même, lorsque les conditions sont optimales, de très belles photos, mais jamais de la photographie.

            Je reste à la disposition de ceux qui auront eu la patience et le courage de me lire jusqu’au bout, pour échanger sur le sujet, le cas échéant en mode privé.

            Amicalement

            Didier
            Pose ta question, tu seras idiot une seconde. Ne la pose pas, tu seras idiot toute ta vie. Albert Einstein

            Avatar de l’utilisateur
            dominique.marques
            Administrateur
            Messages : 3974
            Inscription : 07 oct. 2012, 17:51

            Re: Nikon Coolpix P1000

            Messagepar dominique.marques » 26 oct. 2018, 09:29

            Bonjour,
            Très intéressant retour d'expérience 8-)
            Beaucoup pourront en profiter.
            Amicalement
            Dominique
            "Le spectacle de la nature est toujours beau" (Aristote)

            Avatar de l’utilisateur
            catherine.et.bernard.lanneluc
            Modératrice
            Messages : 2281
            Inscription : 19 août 2014, 17:53

            Re: Nikon Coolpix P1000

            Messagepar catherine.et.bernard.lanneluc » 26 oct. 2018, 11:41

            Merci, c'est un retour intéressant qui je l'espère sera utile à certains. Clair et bien écrit, en plus 8-)
            Amicalement
            Catherine

            marcbelgique
            Messages : 219
            Inscription : 18 janv. 2016, 16:26

            Re: Nikon Coolpix P1000

            Messagepar marcbelgique » 28 nov. 2018, 20:29

            merci pour ce retour d'expérience ...

            Graziella
            Messages : 1
            Inscription : 23 janv. 2019, 13:21

            Re: Nikon Coolpix P1000

            Messagepar Graziella » 23 janv. 2019, 13:37

            Bonjour à tous,
            j'avais acheté le P900 moi qui n'y connait pas grand chose en photo, il n'empêche que je me suis éclatée avec cet APN, j'ai voyagé avec, j'ai de sublimes photo et voilà que le P1000 est arrivé dans ma vie il y a 15 jours, c'est vrai je le trouve un peu lourd, je ne me suis pas encore familiarisée avec cet APN un peu hors norme, en mode oiseau je n'ai pas d'image stable et j'ai du flou, mais je sais que c'est parce que je ne le connais pas encore, et que forcément je le dompterai !
            Bonnes photos à tous !

            Avatar de l’utilisateur
            Jean FRANCOIS
            Modérateur
            Messages : 13556
            Inscription : 07 oct. 2012, 17:51

            Re: Nikon Coolpix P1000

            Messagepar Jean FRANCOIS » 23 janv. 2019, 15:53

            Bonjour,
            je viens de lire complètement et tardivement ce sujet intéressant bien que je ne fasse pas, ou plus, de photos d'oiseaux.
            J'aurais une question :
            Encantada  : Lors de la visée, il est par exemple très confortable de pouvoir focaliser le colli central sur la pupille de l’oiseau
            c'est quoi un colli ? Je n'arrive pas à trouver.
            Merci.
            Amicalement
            Jean

            Avatar de l’utilisateur
            Encantada
            Messages : 949
            Inscription : 13 sept. 2016, 16:23

            Re: Nikon Coolpix P1000

            Messagepar Encantada » 23 janv. 2019, 16:57

            Désolé Jean, j'aurais dû écrire le mot de "collimateur" en entier, cela aurait été effectivement plus clair pour tout le monde.
            J'ai l'intention de compléter le sujet dans les prochaines semaines, après quelques mois d'utilisation de l'appareil.
            Amicalement.
            Didier
            Pose ta question, tu seras idiot une seconde. Ne la pose pas, tu seras idiot toute ta vie. Albert Einstein

            Avatar de l’utilisateur
            Jean FRANCOIS
            Modérateur
            Messages : 13556
            Inscription : 07 oct. 2012, 17:51

            Re: Nikon Coolpix P1000

            Messagepar Jean FRANCOIS » 23 janv. 2019, 17:51

            Encantada  :j'aurais dû écrire le mot de "collimateur" en entier
            Non mais, suis-je bête !!!
            J'aurais dû deviner :(
            A bientôt

            marcbelgique
            Messages : 219
            Inscription : 18 janv. 2016, 16:26

            Re: Nikon Coolpix P1000

            Messagepar marcbelgique » 02 avr. 2019, 00:46

            J'ai aussi passer le pas et acheter le nikon P1000.
            Je suis globalement d'accord avec l'analyse d'Encadata.

            Je tiendrais à ajouter que pour moi , le P1000 doit être utilisé où il y a une belle journée , la stabilisation est efficace mais le bruit monte vite car l'objo n'est pas des plus stabilisé si les isos s'envolent et globalement au dessus de 400 isos ça devient très bruités.
            Je fais presque toujours du raw, j'utilise lightroom mais surtout avec le P1000 Topaz Ai clear pour réduire le bruit.

            Pour mettre l'appareil sur un trépieds , ce n'est pas évident. Sur le site dpreview en anglais , https://www.dpreview.com/forums/thread/4320862 il y a des exemples de bricolage pour que le centre de gravité du P1000 soit un peu mieux respecté.

            Voici quelques exemples pris à 3000 mm ,
            DSCN0942-Modifier2000pix.jpg
            DSCN0942-Modifier2000pix.jpg (70.37 Kio) Consulté 10582 fois
            DSCN0970-Modifier2000pix.jpg
            DSCN0970-Modifier2000pix.jpg (124.53 Kio) Consulté 10582 fois
            DSCN09602000pix.jpg
            DSCN09602000pix.jpg (174.62 Kio) Consulté 10582 fois
            Prendre un oiseau en vol même un rapace est compliqué pour avoir quelque chose de net.
            A longue distance , s'il fait chaud , on voit les réverbérations de chaleur sur la photo mais cela permet d'identifier l'oiseau le plus souvent.

            Comme matériel photo , j'ai un nikon d810 et un sigma 150-600 , un sony rx10 iV et le nikon P1000 , ce qui me permet de comparer un peu leur utilisation.
            Alors que je dirais que si on est parti pour faire du poste fixe , le nikon d810 reste la meilleure qualité.
            Si on est plutôt pour de la billebaude avec un soleil peu présent ou si on veut faire des oiseaux en vol ou même du poste fixe, le sony rx10 avec son objectif qui ouvre à f4 est un bon compromis
            Le nikon P1000 tire son épingle du jeu pour remplacer une longue vue , le résultat est en dessous des deux premiers mais on prendra des photos que le nikon d810 ou le sony rx10 ne savent pas faire
            DSCN13412000pix.jpg
            DSCN13412000pix.jpg (150.92 Kio) Consulté 10582 fois
            je suis ici à 3000mm , elle ne s'approchera jamais de l'abris pendant les deux heures que j'y serai et le résultat avec le nikon d810 et un crop est moins bon que le nikon P1000.

            Maintenant le poids conséquent du p1000 autour du cou peut être un problème , j'utilise le Bgrip évo pour le porter à l'épaule de mon sac à doc et ne pas le porter autour du cou.

            Avatar de l’utilisateur
            Encantada
            Messages : 949
            Inscription : 13 sept. 2016, 16:23

            Re: Nikon Coolpix P1000

            Messagepar Encantada » 02 avr. 2019, 13:49

            Merci Marcbelgique pour ton retour d’expérience et ton analyse comparée des divers appareils que tu possèdes.

            Pour ma part, j’avais livré mes premières impressions à chaud, que je maintiens pour l’essentiel avec le recul, mais qui appellent les précisions complémentaires suivantes :

            - La stabilité sur un trépied, même de bonne qualité, n’est pas évidente, le centre de gravité étant excentré vers l’avant de l’appareil. Pour autant, la stabilisation de l’appareil est telle que les flous de bougé à main levée sont rares même à équivalent 3000 mm.

            - Le bruit monte très vite si la luminosité n’est pas optimale.

            - Malgré toutes mes tentatives de réglage, je ne parviens pas à faire des photos nettes d’oiseaux en mouvement et singulièrement d’oiseaux en vol. (Je suis preneur de tous conseils…)

            - Enfin la mise au point est lente et l’autofocus pompe beaucoup à fond de zoom.

            Par ailleurs, l’utilisation du mode rafale appelle quelques observations :

            Pour mémoire, le mode rafale du P 900 laissait singulièrement à désirer.
            En effet le P 900 n’autorisait qu’une seule série en rafale, l’appareil étant immédiatement hors-jeu pendant plusieurs secondes nécessaires à l’écriture sur la carte.
            Nikon est parvenu à pallier ce problème sur le P1000 qui permet désormais de tirer 4 ou 5 rafales successives, avant l’écriture des données sur la carte, laquelle prend environ 5 à 6 secondes.
            Mais pour atteindre ce résultat, l’appareil mobilise toute la mémoire disponible de sorte que dès que vous avez appuyé sur le déclencheur en rafale, plus aucune autre fonctionnalité n’est opérationnelle.
            Par exemple vous ne pouvez plus agir sur le zoom, notamment pour recadrer si le sujet se rapproche ou s’éloigne, le zoom, à l’instar des autres commandes ne répondant plus.
            Seule solution, guetter du coin de l’œil dans le viseur la fin de l’écriture des données (le nombre de photos disponibles clignote pendant la durée de l’écriture) avant d’actionner le zoom.
            Si par malheur, vous maintenez la commande zoom en action pendant l’écriture des données, il ne se passera rien, même une fois les données transférées. Il vous faudra alors relâcher le zoom et l’actionner de nouveau, avant de constater que… l’oiseau s’est, entre-temps, envolé.
            Si, sur le papier, Nikon a su remédier aux défauts du P 900, en pratique le remède s’avère, à certains égards, pire que le mal ce dont je me suis d’ailleurs ouvert auprès de Nikon France.

            En dernier lieu, ma femme utilise le Sony RX10 IV et je rejoins totalement Marcbelgique quant aux utilisations respectives des deux appareils :
            - A courte distance ou si la luminosité n’est pas au top, ou si le sujet est en mouvement, le Sony RX10 l’emporte aisément.
            - Si la luminosité est bonne et sur un sujet à la fois statique et éloigné, le Nikon P1000 tirera mieux son épingle du jeu.

            J’hésite à mon tour à investir dans un Sigma ou un Tamron 150-600 sur un boîtier APS-C (Nikon ou Canon) et je me pose deux questions au préalable :
            - En pratique, l’utilisation des deux appareils (bridge + reflex) sur le terrain est-elle réaliste et ne génère-t-elle pas trop de contraintes (encombrement, poids, réglages) ?
            - L’écart de qualité justifie-t-il l’investissement dans un réflex, plus encombrant et un peu plus onéreux ?

            Amicalement.

            Didier
            Pose ta question, tu seras idiot une seconde. Ne la pose pas, tu seras idiot toute ta vie. Albert Einstein

            marcbelgique
            Messages : 219
            Inscription : 18 janv. 2016, 16:26

            Re: Nikon Coolpix P1000

            Messagepar marcbelgique » 02 avr. 2019, 20:16

            pour le trépieds c'est surtout embêtant si on veut faire un peu de video , j'ai fait un bricolage comme sur le site dpreview que j'ai mentionné.

            pour les oiseaux en mouvement même du genre vautour donc pas très rapide et assez grand pour faire la map au dessus de 1000mm , je n'ai aucun résultat net.

            Pour le choix d'un apn plus sélectif , je te répondrai plus en détail...

            marcbelgique
            Messages : 219
            Inscription : 18 janv. 2016, 16:26

            Re: Nikon Coolpix P1000

            Messagepar marcbelgique » 02 avr. 2019, 23:14

            pour un apn plus gros
            nikon ou canon ont chacun leur inconvenient et avantage , donc pas vraiment d'avis pour conseiller une marque.

            le problème le poids , le boitier fait dans les 800g-1kg plus un 150-600mm tamron ou sigma ou un 150-500 nikon , il faut ajouter 1kg et demi pour avoir le plus léger . Si sa pratique est d'aller dans un affut et d'attendre cela ne pose pas vraiment un problème ou si on se sert de la voiture comme affut , pas de problème . Si sa pratique est comme moi la plupart du temps à vélo ou à pieds , c'est un problème.
            Le second problème est le changement d'objectif , quand je prends le nikon d810 , j'ai un panasonic tz100 un pouce pour pouvoir faire une photo de paysage ou une macro de fleur mais je ne prends pas le rx10 ou le nikon P1000.
            Je reviens d'une semaine dans le delta de l'ébre en Espagne , j'ai pris le sony rx10 et le nikon p1000 avec moi pas le nikon d810 , vu que je me baladais principalement à vélo entre les lieux.

            capteur aps-c ou capteur full frame , si on cherche la qualité ultime c'est le full frame . son plus gros avantage sur l'aps-c ou sur le sony rendre l'arrière plan très lisse bien que par logiciel on puisse lisser l'arrière plan mais de base l'arrière plan est plus lisse , la profondeur de champ est aussi plus courte donc une mise au point du tonnerre doit être réalisée. Ce qui veut dire aussi qu'il faut parfois pour avoir le résultat optimal passer son temps à calibrer l'objectif , sigma et tamron ont sorti un dock qui permet des corrections de la mise au point pour avoir le résultat optimal.

            Maintenant je vais prendre l'exemple du sigma 150-600mm ouverture f6.3 contemporain mais c'est le même pour le tamron , la netteté optimal de l'objectif est à f8 (à f6.3 la profondeur de champ est aussi très courte donc un mise au point délicate) , pour le nikon 500mm 5.6 il est à f5.6. Ce qui veut dire qu'en terme de bruit numérique , si je prends à iso 800 sur le sony grâce à son objectif f4 , je devrais pour avoir le même temps d'obturation à f8 , monter à iso 3200 sur le nikon d810 , donc aucun aventage en terme de bruit numérique si la lumière n'y est pas . Si on regarde un nikon d7200 que j'ai eu , à 3200 iso , il y a plus de bruit que sur le sony rx10.

            Ensuite , il y a les objectifs d'exception que l'on peut mettre sur les apn avec le poids qui explose ainsi que le prix .

            Pour moi mais ce n'est qu'un avis personnel , je ne vois pas d'avantage de prendre un aps-c par rapport au sony rx10 et si on veut de la photo d'exception en étant en affut c'est un full frame avec tous les inconvenients , je ne parle pas des nouveaux nikon série Z car pour le moment faire la map d'un oiseau en vol avec lui , relêve de l'exploit . Un bon compromis aujourd'hui est le d810 , le nouveau d850 fait un peu mieux mais ce n'est pas transcendant et le prix du d810 a bien baisser , vers 2000-2200€ . je conseillerais cette apn vu qu'il a plus de pixels , ce qui permet avec une bonne mise au point de faire du 1200mm pour de l'internet en photo en recadrant et si on veut imprimer , il faut passer par des solutions logicielles topaz AI gigapixel qui permet d'agrandir l'image puis de recadrer.

            Avatar de l’utilisateur
            Encantada
            Messages : 949
            Inscription : 13 sept. 2016, 16:23

            Re: Nikon Coolpix P1000

            Messagepar Encantada » 03 avr. 2019, 09:37

            Merci, MarcBelgique pour ces informations très intéressantes, qui nourrissent ma réflexion.
            Je suis d'ailleurs certain de ne pas être seul dans ce cas.

            Je reviens des Aiguamolls (où j'ai été très agréablement surpris par la qualité des sites), repars trois semaines au Maroc, puis j'ai prévu, après un tour en Bretagne (Dom m'a convaincu), de passer quelques jour cet automne dans le Delta de l'Ebre, d'où tu reviens.
            Je n'ai pas fini de planifier ce voyage. Si tu as des conseils ou infos particulières sur les oiseaux ou les sites du Delta, je suis preneur, même en messagerie privée.
            Amicalement.
            Didier.
            Pose ta question, tu seras idiot une seconde. Ne la pose pas, tu seras idiot toute ta vie. Albert Einstein

            Avatar de l’utilisateur
            Xakurra64
            Messages : 1
            Inscription : 11 déc. 2019, 09:04

            Re: Nikon Coolpix P1000

            Messagepar Xakurra64 » 02 déc. 2020, 18:56

            Bonjour,
            je posséde un Nikon p 1000, et je viens sur ce forum pour glaner quelques infos pour apprendre à mieux me servir de mon appareil. Je fais beaucoup de photos en automatique mais j aimerai bien progresser avec des réglages manuels. A très bientôt.
            Photo prise en octobre 2019 aux marais d Orx à environ 200 mètres.
            Pièces jointes
            cygogne forum.jpg
            cygogne forum.jpg (26.64 Kio) Consulté 2460 fois


            Revenir à « Documents et matériels »